Patrice Marcil Prendra la Place de Joe Carvalho en tant que Responsable du Forum Canadien de L’Industrie de la Carrosserie (CCIF)

M. Patrice Marcil, Directeur de l’Expérience Client chez Axalta Coating Systems, prendra la place de Joe Carvalho à la tête du Forum Canadien de L’Industrie de la Carrosserie (CCIF) dès Janvier 2018. La nomination a été annoncée au dernier Forum du CCIF le 26 mai à Fredericton, Nouveau-Brunswick.

Un véritable vétéran de l’industrie, Patrice Marcil opère au sein de l’entreprise Axalta Coating Systems depuis l’an 2000.  Il s’apprête maintenant à prendre la charge du CCIF avec d’initiatives axées sur le progrès et la communication. M. Marcil précise qu’il faudra garder une communication ouverte entre chaque entreprise de l’industrie de la carrosserie, des écoles aux manufacturiers. « Il faudra aussi s’assurer qu’on parlent des vrais choses » poursuit il, afin de proposer de bonnes solutions. Ce qui veut dire qu’il faudra se concentré sur les aspects les plus frappants de l’industrie.

Il y a trois éléments important à garder en tête en allant de l’avant. Les ressources humaines, la profitabilité et la technologie. Marcil précise que ces trois éléments feront une grande différence quand au but ultime du CCIF qui est de maintenir la fiabilité des carrossiers ainsi qu’assurer la sécurité des propriétaires de véhicules. « Il ne faudra surtout pas compromettre quoi que se soit » conclut M. Marcil.

M. Marcil a fait part de ces initiatives durant le dernier congrès du CCIF avec Brigitte Pesant, Directrice des Programmes de Collision, AIA Canada. Ensemble, ils ont discutés du Programme D’Éducation de l’Industrie de la Carrosserie. Un programme d’une duré d’un ans qui vise à aider les écoles afin qu’elles puissent mieux formées leurs étudiants ainsi que de leurs offrir des techniques pertinentes de l’industrie de la carrosserie. Durant sa présentation sur la mise-à-jour du programme, M. Marcil a précisé que l’objectif primaire est de s’engager avec l’industrie de la carrosserie à travers le CCIF en collaborant avec le recrutement, le développement et la rétention du personnel. Il à ensuite préciser les quatre items d’action sur lesquels le CCIF se concentre : les rôles d’un centre de collision, le développement des formateurs, la rétention de la main-d’œuvre ainsi que le support et l’amélioration des écoles.

Ultimement, le CCIF sera sous bonne gestion avec les initiatives de M. Marcil. Vous pourrez suivre le développement du CCIF au prochain congrès qui prendra place le 28 et 29 septembre à Edmonton, Alberta.

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published.