Premier atelier accrédité par le PCAAC au Québec

De gauche à droite : Benoit Lapierre, Robin Morissette, Pierre André Bazinet et Jean-François Champagne.

St-Hyacinthe, Québec — 20 novembre, 2017 — St-Hyacinthe, Québec – 16 novembre, 2017 — Robin Morissette et  l’équipe Carrossier ProColor de St-Hyacinthe Centre sont les premiers à recevoir l’accréditation du Programme canadien d’accréditation des ateliers carrossiers (PCAAC) au Québec. Jean-François Champagne, Président de l’AIA Canada, s’est déplacé à St-Hyacinthe afin de présenter l’équipe avec une plaque de certification la semaine dernière. Le programme d’accréditation est géré par l’AIA Canada.

Depuis son lancement en octobre 2016, le PCAAC compte plus de 1000 ateliers carrossiers d’un océan à l’autre inscrit au programme. La fonction essentielle du PCAAC consiste à accréditer les ateliers de carrosserie en vertu d’un ensemble de normes auxquelles contribuent les constructeurs automobiles. Les administrateurs du programme souhaitent que chacun de ces ateliers fassent partie des ateliers accrédités.

L’équipe Carrossier ProColor St-Hyacinthe Centre s’est  tout récemment jointe au groupe d’atelier ayant obtenu leur certification complète du PCAAC. Mais pour Robin Morissette, le progrès ne s’arrête pas là.

“Les administrateurs du PCAAC ont mis la barre très haute,” explique M. Morissette. « Par contre, cela n’est pas une mauvaise chose. Il faut qu’elle soit haute car les exigences de réparations automobiles d’aujourd’hui ne font qu’augmenter et chaque atelier se doit de rester à jours ».

Cela fait près d’un an que M. Morissette et son équipe se sont lancés dans le programme d’accréditation. Le processus d’obtention demande plusieurs exigences techniques ainsi qu’au niveau de formation du personnel de l’atelier.

« J’ai rencontré mon équipe à plusieurs reprise afin d’aborder le sujet de l’accréditation au programme, » dit M. Morissette. « Il m’était important de leur expliquer pourquoi la formation était nécessaire et comment elle nous sera importante à l’avenir ».

A l’aide de jalons et d’échéanciers, l’équipe s’est vite mise à l’œuvre.

« La barre était haute et elle l’est toujours. Par contre, mon équipe apprécie beaucoup les nouvelles formations et surtout la tranquillité d’esprit qui vient avec une telle certification, » explique M. Morissette. « Nous sommes maintenant en mesure de pouvoir réparer les véhicules de nos clients sans crainte, avec la bonne information ainsi que le bon équipement. C’est cette tranquillité d’esprit qui en vaut toute la peine. »

Pour en apprendre plus sur Carrossier ProColor St-Hyacinthe Centre, veuillez visiter leur page web : carrossierprocolor.ca.

Pour plus de renseignement sur le PCAAC, veuillez visiter le pcaac.ca.

Articles Connexes

Collision Quebec 12#1

LE RYTHME DE LA CARROSSERIE

LES RÉPARATEURS PARTAGENT LEURS GENRES MUSICAUX PRÉFÉRÉS PAR MAX REID La carrosserie peut être un endroit bruyant; quelqu’un pourrait souder

Read More »
Collision Quebec 12#1

ÉTALONNAGES MANQUÉS

LE RAPPORT ADASTHINK DÉVOILE DES STATISTIQUES D’ÉTALONNAGE SAISISSANTES PAR ALLISON ROGERS adasThink a récemment dévoilé son livre blanc sur l’industrie,

Read More »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Vidéos en vedette

Keep it Flowing with 3M™ PPS™ Series 2.0 Spray Cup System
PlayPlay
GoTime Repair
PlayPlay
previous arrow
next arrow

Récents Articles

Nos autres sites web