CANALISER LA NATURE HUMAINE

UNE SIMPLE ONCE DE SOIN PEUT FAIRE TOUTE LA DIFFÉRENCE

PAR ALLISON ROGERS

En discutant avec de jeunes professionnels de la réparation de carrosserie pour l’un des articles de ce magazine, il est apparu clairement que la rémunération est un élément important de tout emploi, sans aucun doute. Mais, au cours de ces conversations, un autre fait s’est avéré vrai; tout aussi important pour ces personnes, soit l’attitude avec laquelle elles étaient traitées sur le lieu de travail.

L’une des idées partagées par plusieurs apprentis était l’importance d’un environnement d’apprentissage positif. Cela signifie, comme l’a précisé un étudiant, un atelier de réparation où l’on ne se moque pas de vous parce que vous ne savez pas quelque chose, mais où l’on vous prend à part et où l’on vous montre les ficelles du métier pour que vous puissiez apprendre et progresser.

L’âge moyen des techniciens se situant entre 47 et 55 ans, d’après les données des dix dernières années, il est étonnamment facile de se moquer des erreurs des autres lorsque le maniement d’une soudeuse par points est pour nous une seconde nature depuis si longtemps. Personne n’interdit les blagues; qui n’aime pas rire au travail, mais ces gags doivent être accompagnés de conseils utiles dont on peut tirer des enseignements. Sinon, il y aura toujours une personne qui ne rira pas. De plus, il est important de se rappeler qu’au rythme auquel les véhicules changent de nos jours, même les professionnels chevronnés ont quelque chose à apprendre. Si vous ne faites pas attention, une araignée pourrait s’installer dans votre coin et tisser sa toile avec des mots comme « HUMILITÉ ». Ne laissez pas les stratégies axées sur le confort s’arrêter aux personnes que vous côtoyez tous les jours. N’oubliez pas que vos clients veulent eux aussi pénétrer dans une culture saine. Après tout, pour la personne moyenne, une collision peut être plutôt traumatisante.

Selon une étude récemment menée par RoadSafetyUAE, une organisation basée aux Émirats arabes unis, en partenariat avec OnStar, deux personnes interrogées sur trois; qui avaient toutes été victimes d’un « accident de la route » dans le passé, ont déclaré qu’elles auraient apprécié une aide émotionnelle immédiatement après l’événement. Vous vous interrogez peut-être déjà sur vos capacités de sympathisant expert, mais n’ayez crainte, ces personnes interrogées ne cherchent pas nécessairement un soutien émotionnel auprès de leur carrossier local. Il se peut que vous et votre équipe ne puissiez offrir au client qu’un café, un endroit confortable où s’asseoir et la certitude que son véhicule sera remis dans l’état où il était avant l’accident, ce qui est bien. Après tout, très peu de conducteurs cherchent votre épaule pour pleurer.

Selon l’enquête de RoadSafetyUAE, 17 des 46 victimes d’accidents interrogées ont déclaré qu’ils voulaient parler à un ami, un conjoint ou un membre de la famille pour être rassurées et obtenir du soutien émotionnel à la suite d’un accident. En bref, le simple fait de leur offrir la possibilité d’appeler un ami pour obtenir du soutien peut être bon pour votre dossier, mais également pour les nerfs de votre client. Alors, oui, il n’existe peut-être pas de moyen garanti à 100 % de satisfaire tout le monde; il y a probablement un millier de clichés écrits sur le sujet. Le meilleur moyen, cependant, est de faire de son mieux : faire preuve de compassion. Presque tout le monde est doué pour cela.

Articles Connexes

Collision Quebec 13#1

OÙ SONT PASSÉS TOUS LES GENS?

LES ADMINISTRATEURS D’ATELIERS DE CARROSSERIE PARLENT DE L’APPRENTISSAGE L’embauche n’est pas aussi facile qu’elle l’était auparavant. De nombreux facteurs contribuent

Read More »
Collision Quebec 13#1

À LA CHASSE

CE QUE LES JEUNES DISENT DES CARRIÈRES DANS LE DOMAINE DE LA RÉPARATION APRÈS COLLISION PAR KATE NG Deux douzaines

Read More »

Leave a Reply

Your email address will not be published.