FAITES DE VOS RÉSULTATS FINANCIERS UNE PRIORITÉ

AVEZ-VOUS VRAIMENT BESOIN DE PLUS DE TRAVAIL – OU Y A-T-IL UNE ALTERNATIVE?

PAR STEFANO LIESSI

Dans mes chroniques régulières, j’aborde généralement la formation dans le domaine technique et pratique de l’industrie de la réparation des carrosseries; aujourd’hui, je m’éloigne un peu du sujet.

Je suis conscient que les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes dépensent environ 36 milliards de dollars par an en marketing, dans le but d’attirer les clients par la porte d’entrée. Mais que se passerait-il si je suggérais une stratégie qui permettrait d’augmenter le flux de revenus en ajustant un ou deux processus. Seriez-vous intéressé?

Il ne s’agit pas d’un plan pour devenir riche rapidement, mais d’un concept simple qui pourrait être bénéfique à votre entreprise. Parmi les coûts les plus importants de votre entreprise figurent les matériaux, les équipements et le temps. Si vous n’entretenez pas ces éléments, cela vous coûtera cher. Permettez-moi de décomposer cette idée pour vous; la mise en oeuvre de ces idées aura un coût nul.

Tout d’abord, nous devons clarifier la définition des fournitures, des matériaux de l’atelier : nettoyants, chiffons, buses, fil de soudage, gaz de soudage, solvants, équipement, service et entretien de l’équipement, logiciels d’équipement, commodités pour les clients, matériaux de l’aire de lavage, outils de nettoyage de l’atelier, services d’élimination… et la liste est longue. Il s’agit de tous les articles que l’atelier fournit pour gérer son activité selon une procédure d’exploitation standard générale. Notez que ces articles sont génériques, qu’ils sont consommables ou restent dans l’établissement et ne sont pas spécifiques à un véhicule. Ils sont utilisés pour aider à réparer le véhicule, mais n’en font pas partie.

Ce que je veux dire ici, c’est que les clips, les fixations, les fixations à usage unique, le calfeutrage, les produits d’étanchéité, les dispositifs de retenue, les agents de liaison, les insonorisants, etc. sont des pièces. Ces articles sont nécessaires pour remettre le véhicule dans l’état où il se trouvait avant l’accident et restent une « partie intégrante » du véhicule. Ces articles sont des postes de dépenses sur le devis, les postes de dépenses ont une double fonction, ils nécessitent une note de travail et un prix de pièce. Une partie de la main-d’oeuvre peut être incluse dans l’opération – l’installation des clips fait partie du temps de main-d’oeuvre O/H – mais vous avez toujours besoin du prix et du numéro de la pièce. Cela documente également le fait que vous avez remplacé cet élément. Comme nous le savons, il n’existe pas de formule générique officielle à appliquer au coût de ces éléments – les progrès de la conception automobile s’en sont chargés.

Avant de vous mettre en colère, écoutez bien ceci. En tant qu’atelier, vous ne pouvez pas commencer à facturer ces articles n’importe comment; vous devez être honnête et juste. Si un pare-chocs a 25 clips et que quatre sont cassés, vous devez les emballer et les étiqueter, prendre des photos et ajouter 4 au devis, pas 25.

Ensuite, parlons de l’équipement. Vous avez dépensé des milliers de dollars en équipement – utilisez-le. Trop souvent, je vois des pièces d’équipement dans l’atelier qui prennent la poussière. Si vous l’avez, faites-le travailler pour vous.

Un exemple est celui des systèmes d’inspection, que je vois souvent mal utilisés ou ignorés. Vous devriez faire une inspection sur ces véhicules – les avancées technologiques d’aujourd’hui l’exigent; la responsabilité liée à ces avancées l’exige.

En lisant ceci, vous êtes peut-être en train de penser : « Nous ne sommes pas payés pour inspecter, à moins que cela ne soit nécessaire! ». C’est l’argument le plus stupide que j’ai entendu depuis la dernière fois que j’ai essayé de raisonner un enfant en bas âge.

Il n’y a qu’une seule façon de savoir si un véhicule a besoin d’être inspecté, c’est de l’inspecter. Y a-t-il une exception? Peut-être une égratignure sur une clé, une bosse sur une portière ou je pourrais même aller jusqu’à inclure les dommages causés par la grêle.

Chaque fois que je demande à quelqu’un s’il lui est déjà arrivé de ne pas faire cette inspection, pour finalement se rendre compte en sortant de la peinture que le véhicule aurait dû être inspecté, je reçois une réponse affirmative à 98 %. Ce n’est pas bon pour les résultats, n’est-ce pas? Enfin, le sujet préféré de tous, le temps. Nous n’en avons jamais assez. Jamais assez de temps pour le faire correctement la première fois, mais toujours assez pour le faire correctement la deuxième.

L’I-CAR affirme que 80 % des suppléments d’estimation peuvent être éliminés en élaborant le processus. Prenez le temps nécessaire dès le début du processus d’estimation. Planifiez systématiquement la réparation. C’est là que vous identifiez et comptabilisez toutes les pièces, les clips et les fixations nécessaires pour effectuer le travail, tous les panneaux, y compris les panneaux de mélange, le démontage à 100 % et le lot. C’est ici que vous inspectez pour trouver les dommages cachés tout de suite, et non à mi-chemin de la réparation.

N’oubliez pas que prendre le temps de s’assurer que les procédures sont documentées est également un poste de dépense – nulle part dans un système d’estimation il n’est dit que la recherche des exigences et des procédures des équipementiers est « un coût pour faire des affaires ». Le fait de consacrer du temps au début du processus vous permet d’en atténuer la fin.

Plus l’estimation est précise et responsable, plus vos indicateurs clés de performance reflèteront votre activité avec précision. Le temps de cycle, le temps de contact, le délai de livraison, la capacité, tout cela reflétera votre précision, ce qui contribuera à votre résultat net sans investissement financier.

En suivant ces processus simples, mais parfois controversés, vous constaterez que les coûts commencent à s’équilibrer, que l’équipement est utilisé et que le temps est dépensé à bon escient. À mon avis, et vous avez le droit d’avoir mon opinion, le résultat le plus important de tout cela est une installation qui fournit des réparations de qualité, opportunes, appropriées et équitables, qui créent des clients heureux et qui font de vos résultats financiers une priorité.

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published.