L’ÉVOLUTION DU MARKETING AUTOMOBILE

COMMENT UN REGARD EN ARRIÈRE PEUT CONDUIRE AU CHANGEMENT

PAR VANESSA DI VITO

Bien que je travaille dans ce secteur depuis près de 20 ans, je n’ai jamais pris le temps de regarder en arrière et d’observer le chemin parcouru et l’évolution que nous avons connue sur une période aussi courte. Lorsque j’ai commencé à rédiger cet article, mes recherches ont porté sur l’évolution des ateliers de réparation de carrosseries.

Ce qui est apparu immédiatement, c’est que l’industrie n’existe et ne fonctionne au rythme actuel que depuis environ 60 ans. Dans cet article, j’aimerais vous faire remonter le temps pour vous montrer comment une rétrospective du secteur du marketing automobile pourrait être la motivation dont nous avons besoin pour apporter des changements positifs dans un secteur en constante évolution, mais incroyablement passionnant.

OÙ TOUT A COMMENCÉ

Le développement des véhicules a commencé au début du XVIIe siècle. En 1886, Carl Benz a reçu un brevet pour son invention automobile, qui confirmait qu’il avait construit la toute première voiture. À l’époque, l’automobile se composait d’un moteur à essence à un cylindre et à deux temps et n’avait que trois roues ainsi que de l’espace pour que deux personnes seulement puissent s’y asseoir.

En 1887, la production de véhicules automobiles a commencé à devenir de plus en plus populaire.

En 1908, Henry Ford a produit en série son modèle T : la première automobile produite en série sur une chaîne de montage mobile. Ce concept de l’industrie automobile était si novateur que personne, en dehors de celles qui avaient conçu le modèle T de Ford, n’était qualifiée pour effectuer des réparations sur ces machines.

Alors que la production de masse continuait à augmenter, la popularité de l’automobile était également en hausse, tout comme la demande pour des services d’installation et de réparation qualifiés et de mécaniciens fiables. Au cours de ces années, de nombreuses personnes se sont tournées vers les constructeurs automobiles, les machinistes ou les ateliers de réparation de bicyclettes pour répondre à leurs besoins en matière de réparation automobile.

Cette tendance a toutefois pris fin lorsque l’industrie a commencé à ressentir les effets de la pire récession économique de l’histoire du monde industrialisé : La Grande Dépression, qui a duré de 1929 à 1939, suivie de la Seconde Guerre mondiale de 1939 à 1945. Les constructeurs ont alors enregistré une baisse importante des ventes de véhicules et, par voie de conséquence, une diminution des besoins de réparation.

Dans les années 1950, après la fin de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs pays ont connu un boom économique, et c’est à ce moment-là que les ateliers de réparation après collision ont vraiment commencé à évoluer, car de nombreux constructeurs automobiles ne pouvaient pas gérer eux-mêmes le grand nombre de demandes de réparation et devaient fournir aux conducteurs des moyens plus efficaces de réparer leurs véhicules endommagés.

Dans les années 1960, la première liste de PRD a été créée. Les compagnies d’assurance établissaient alors une liste d’ateliers réputés vers lesquels elles pouvaient diriger leurs clients pour des réparations.

Rester occupé et être payé n’était pas une préoccupation pour les ateliers de réparation de carrosseries dans les années 1960, car ils se concentraient sur la réparation des voitures, sans avoir besoin de faire de la publicité pour leur travail ou d’augmenter l’efficacité des campagnes de marketing. À l’époque, la forte hausse des occasions d’affaires et de l’achalandage a soutenu l’évolution des ateliers de réparation de carrosseries.

L’ÉVOLUTION DES INSTALLATIONS

Avec la création de nombreux ateliers de réparation de carrosserie en Amérique du Nord et dans le monde, on s’est demandé si les travaux étaient effectués correctement. Dans certains cas, les réparations étaient bâclées, dans d’autres la piètre qualité des résultats traduisait le manque de rigueur, mais surtout une carence au niveau des connaissances.

En 1980, l’industrie a officiellement lancé son tout premier programme PRD (programme de réparation directe) qui permettait aux ateliers de réparation de carrosserie de réparer des véhicules sans approbation, tandis que les clients n’avaient plus besoin d’obtenir les devis de différents ateliers. Si vous étiez un atelier digne de confiance, désireux de se développer et d’attirer davantage de clients, le programme PRD était une excellente solution. En 1994, la première franchise automobile a vu le jour. Cette société, comme beaucoup d’autres, s’est développée rapidement, principalement parce qu’elle a vu une occasion d’accroître les stratégies de communication, de marketing et d’image de marque des ateliers de réparation de carrosserie, et donc d’augmenter les ventes.

Sa stratégie consistait à effectuer toutes les tâches que les ateliers de réparation de carrosserie ne voulaient pas faire ou n’aimaient pas faire ou pour lesquelles ils recherchaient un soutien notamment au niveau du marketing, des ventes, de la conformité commerciale, de la qualité et de la formation.

Plusieurs organisations fournissent encore aujourd’hui ces précieux services aux ateliers de réparation de carrosserie. Les franchises et les réseaux ont été d’un grand secours pour de nombreuses entreprises, car ils s’occupent des ventes, de l’achalandage et aident à conserver les clients.

L’AVENIR DE LA RÉPARATION APRÈS COLLISION

On constate clairement pourquoi le marketing n’a jamais été populaire dans l’industrie automobile. C’est principalement parce que d’autres solutions s’offraient aux ateliers de réparation de carrosserie pour faire de la publicité, augmenter les ventes ou commercialiser leur propre entreprise, au sein de leurs communautés locales.

Les fabricants fournissent du travail aux ateliers de réparation de carrosserie, tout comme les programmes PRD et les bannières/réseaux qui soutiennent les entreprises en matière de ventes, de marketing et de solutions commerciales.

Mais que faire si vous recherchez quelque chose de plus que ce qu’une franchise ou un réseau peut fournir? Et si votre entreprise n’est actuellement associée à aucun réseau, mais qu’elle cherche une occasion de se développer, de créer un achalandage et d’établir des relations durables? Et si vous souhaitez travailler en dehors d’une relation DRP? Il existe une réponse simple et abordable à ces questions.

En 1994, la première franchise automobile a vu le jour. Cette société, et beaucoup d’autres, se sont développées rapidement, principalement parce qu’elles ont vu une occasion d’améliorer les communications, le marketing et les stratégies de marque des ateliers de réparation de carrosserie, augmentant ainsi les ventes.
LA DERNIÈRE PART DU GÂTEAU

Cette stratégie nécessite une réflexion originale, mais je peux vous rassurer, sa force est bien plus grande que ce que l’on peut expliquer dans un article de 1 000 mots.

La dernière partie du gâteau consiste à miser sur vos points forts en matière de marketing automobile. Il s’agit d’apprendre à tisser des relations fortes et loyales avec vos clients directement et de devenir actif au sein de vos communautés locales.

Depuis des milliers d’années, le concept de marketing a évolué, mais il est toujours resté fidèle à son objectif : fournir à une entreprise des ventes, des bénéfices, un achalandage et une fidélisation de la clientèle supplémentaires. L’essor du marketing numérique a permis aux ateliers de réparation de carrosserie de profiter de la facilité avec laquelle ils peuvent faire connaître leur marque à un prix beaucoup plus abordable que la publicité traditionnelle.

LA MISE EN OEUVRE

135 ans après la construction du premier véhicule, notre industrie a évolué à un rythme effréné, les fabricants testant même maintenant des véhicules à conduite autonome.

L’industrie continue d’innover et de poursuivre les méthodes traditionnelles et générées par les résultats. Cependant, il est toujours sage d’avoir une nouvelle perspective sur votre approche du marketing commercial. Il est également judicieux de prendre en considération toutes les nouvelles mesures qui pourraient devoir être mises en oeuvre pour obtenir les résultats que vous souhaitez en matière de rentabilité ainsi que pour assurer un succès et un avenir puissant de votre atelier de réparation après collision.

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published.