LE POUVOIR DE TROIS

À L’INTÉRIEUR DES OPÉRATIONS DE L’UN DES PLUS ANCIENS ATELIERS DE CARROSSERIE FAMILIAUX DU QUÉBEC

PAR ALLISON ROGERS

Bien que beaucoup de choses aient changé dans les 70 ans depuis que Joseph Martin a ouvert les portes de son atelier de carrosserie de Québec, un aspect demeure constant. Tout comme en 1952, l’entreprise a continué à prospérer sous la direction de propriétaires passionnés – et il se trouve qu’il s’agit de la famille de Joseph.

CSN Martin, situé à Québec et piloté par le propriétaire André Martin et ses fils, André-Phillipe et François, a ouvert ses portes il y a près de 70 ans en 1952. À ses débuts, l’entreprise, anciennement connue sous le nom de Jos.

Martin Garage offrait une gamme complète de services automobiles, y compris les services de vente, de carrosserie et de mécanique.

Au fur et à mesure que les temps ont changé, l’entreprise s’est progressivement tournée vers la réparation de carrosseries automobiles. Lorsque André s’est joint à son père dans l’entreprise dans les années 1970, l’établissement a été renommé Jos Martin et Fils et depuis, André a passé 40 ans à perfectionner ses compétences dans l’industrie, traversant un parcours d’obstacles de défis et de croissance.

Qu’il s’agisse de la nouvelle science dans les variétés de peinture, de nouvelles méthodes de réparation ou de matériaux jamais utilisés auparavant dans les nouveaux modèles d’aujourd’hui, André a tout vu, mais le chemin vers où il se trouve n’a pas été facile.

Lorsqu’il a commencé à travailler sur le terrain, André dit que l’entreprise traitait principalement des travaux d’entretien, par opposition aux travaux liés aux assurances. Un grand changement par rapport à la réalité actuelle de la réparation de carrosserie.

«Il y avait beaucoup d’entretien sur les véhicules à l’époque, il était courant qu’une personne investisse l’équivalent de la valeur du véhicule dans les réparations, c’était normal à cette époque, » il déclaré à Collision Québec. André dit que l’industrie était «complètement transformée» depuis son entrée dans le métier. Même avec sa riche expérience dans l’industrie de la réparation, avec des modèles de voitures modernes agissant davantage comme des ordinateurs sur roues, André savait qu’il devait faire face à la tâche ardue de la modernisation et a fait appel à des forces de renfort.

Dans les années 2000, le fils d’André, André-Phillipe Martin, s’est joint à l’entreprise. Fort avec son expérience en réparation automobile et de ses compétences dans le secteur de l’expertise automobile, l’arrivée d’André -Phillipe a permis d’amorcer une transition progressive vers des procédures modernisées.

François était le dernier membre de la famille à rejoindre l’équipe après avoir terminé ses études postsecondaires en administration des affaires. Bien qu’il n’ait pas toujours prévu qu’il rejoindrait un jour l’entreprise familiale, François dit que la dynamique de CSN Martin est un élément clé de ce qui fait que l’entreprise fonctionne si bien.

«Nous avons parfois des opinions différentes, mais c’est ce qui nous fait travailler si bien ensemble. Nous nous écouterons toujours et entendrons ce que l’autre personne dit avant de prendre une décision.»

Pour André, intégrer André -Phillipe et François dans l’entreprise a non seulement fourni un plan pour l’avenir, mais a également introduit une vision plus jeune et plus dynamique pour les opérations de l’entreprise. «Leur présence permet alors la mise en place de plusieurs projets importants tel que la rénovation du bâtiment, la mise à niveau des équipements utilisés lors des réparations et la modernisation de l’atelier. Le secteur de la carrosserie automobile fait face à de grands changements et leur présence a permis de facilité cette transition. »

Les deux fils considèrent que travailler aux côtés de leur père est un honneur. «Mon père a plus de 40 ans dans l’industrie et a commencé à travailler dans l’atelier quand il avait environ 15 ans», raconte François. «Mon frère et moi nous occupons quotidiennement de l’entreprise, mais notre père est toujours là pour offrir son expertise lorsque nous en avons besoin.

«Le plus grand conseil qu’il a donné à André -Phillipe et moi, c’est de se rappeler qu’après une réparation, le véhicule repartira dans le monde. Si vous avez réparé le véhicule correctement, cette idée ne vous fera pas peur, elle vous rendra fier. »

Pour André, la plus grande fierté de sa carrière a été d’amener ses fils dans l’entreprise.

«Après 70 ans d’opération, il est primordiale de transmettre la vision et les connaissances de la génération précédente. Voir ses propres enfants devenir la relève et développer l’entreprise familiale à leur façon est un sentiment extraordinaire. »

«L’expérience est une richesse qui s’apprend avec le temps et que nous avons pu transmettre d’une génération à l’autre. Cela fait de CSN Martin l’un des plus anciens ateliers de carrosserie automobile au Québec posséder par la même famille, » dit André.

Dans un avenir immédiat, André -Phillipe et François se concentrent sur l’alignement de l’entreprise avec l’époque et la navigation dans l’afflux toujours croissant de technologies de l’industrie. Alors que la province de Québec vise à mettre fin aux ventes de véhicules à essence d’ici 2035, CSN Martin est prête à affronter l’avenir de la réparation de carrosserie.

«Avec de grandes quantités de technologie dans les véhicules d’aujourd’hui, certaines personnes pensent que nous verrons moins d’accidents», déclare François. «Mais, à mon avis, la transition ne sera pas aussi rapide. Ces systèmes de conduite sont impressionnants, certes, mais ils ne sont pas à 100% à l’épreuve des pannes. Nous allons encore voir de petits accidents dans les parkings.

L’entreprise a récemment acquis une unité d’étalonnage avancée du système d’assistance à la conduite et est prête à s’aligner sur tous les changements de l’industrie qui se présenteront. François dit que c’est en partie la raison pour laquelle sa famille a choisi de se joindre au réseau CSN Collision plus tôt cette année.

«CSN Collision est activement engagé dans cette voie et il allait de soi que nous partagions la même vision. De plus, s’associer à un leader dans l’industrie de la carrosserie automobile tel que CSN Collision, ayant l’une des meilleures réputations de l’industrie, nous permet d’avoir le soutien complet nous permettant d’évoluer dans un secteur en pleine transformation, » dit François. Le travail le plus important que nous avons est de garder le véhicule sûr et conforme aux normes du fabricant », conclut-il. Et il y a beaucoup d’enthousiasme pour la famille alors que CSN Martin célébrera son 70e anniversaire l’année prochaine.

«Nous sommes extrêmement fiers de célébrer une réalisation aussi monumentale», a déclaré François. «Vous entendez souvent parler des entreprises de véhicules automobiles de deuxième génération, mais entendre parler d’une entreprise de troisième génération, c’est vraiment quelque chose. Nous avons hâte de partager notre fierté avec la communauté. »

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published.