OEM

FORD SUR LE MARCHEPIED LATÉRAL

Ford semble s’inspirer du Hummer EV de GMC. En effet, des informations circulent selon lesquelles le constructeur automobile aurait obtenu un brevet pour une technologie appelée « Crawl Operations for Four-Wheel Steering Vehicle ». Selon un rapport publié par Drive, ne voulant pas être le seul constructeur de Detroit à ne pas avoir de voitures à quatre pattes, Ford travaille actuellement à l’ajout de capacités omnidirectionnelles à sa série F de camionnettes. Le concept de marche à quatre pattes de Ford permet aux roues d’un véhicule de tourner sur le même essieu, à l’opposé l’une de l’autre, grâce à des actionneurs et des moteurs électriques.

Essentiellement, la fonction « marche en crabe » de Ford et d’autres équipementiers peut vous aider à utiliser vos roues avant pour vous sortir d’obstacles comme la boue, le sable et les bancs de neige.

AVES MES YEUX D’ESPION

Subaru offre aux conducteurs la possibilité d’opter pour des dispositifs de sécurité supplémentaires, en annonçant que l’Outback 2023 comprendra une caméra orientée vers l’avant dans la version supérieure du modèle. En plus du système EyeSight à double caméra qui est offert de série sur toutes les Outback 2023, la version Touring sera dotée d’une caméra mono-angle à grand angle. Subaru affirme que cette caméra élargira davantage le champ de vision pour aider le système à reconnaître plus rapidement les piétons et les cyclistes lorsque le véhicule s’engage dans une intersection à basse vitesse. Selon le constructeur, EyeSight est capable de freiner automatiquement le véhicule lorsqu’un cycliste ou un piéton passe dans le champ de la caméra.

DÉNOMINATEUR COMMUN

Tous les regards sont tournés vers LG Energy Solutions, car la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) enquête actuellement sur le géant mondial de l’énergie à propos d’un certain nombre de rappels de batteries de VE liés à la technologie de l’entreprise. La NHTSA étudie plus de 138 000 véhicules en raison de rappels émis par cinq équipementiers au cours des deux dernières années afin de déterminer un lien entre les batteries lithium-ion de LG pour véhicules électriques et les nombreux rapports sur les problèmes de sécurité des batteries. Les équipementiers concernés par cette série de rappels sont Mercedes-Benz, General Motors, Hyundai, Stellantis et Volkswagen. Les rapports de défauts de sécurité sur les véhicules équipés de LG ont commencé à circuler le 24 février 2020, lorsqu’il a été constaté qu’un des véhicules de Mercedes-Benz « peut présenter un défaut permettant la formation d’un arc électrique pouvant enflammer l’intérieur des cellules de la batterie, ce qui augmente le risque d’incendie. » Le 13 octobre 2020, Hyundai a informé la NHTSA d’un défaut dans certains Kona EV des modèles 2019 et 2020, notant un problème similaire : « le système de batterie haute tension dans les véhicules sujets, fourni par LG, peut avoir été produit avec des dommages internes à certaines cellules de la batterie lithium-ion augmentant ainsi le risque d’un court-circuit électrique qui pourrait provoquer un incendie. » General Motors a publié un rappel le 13 novembre 2020 pour régler les défauts des modèles Chevrolet Bolt 2017, 2018 et 2019, dont il a été prouvé depuis qu’ils présentaient des risques d’incendie.

LA CONDUITE AUTONOME EST ARRIVÉE

La version bêta de la « conduite autonome intégrale » de Tesla a été officiellement lancée au Canada au milieu d’une vague d’enthousiasme sur les médias sociaux et de quelques imprévus. Avec la mise à jour logicielle 2022.4.5.20, le Canada devient le premier pays en dehors des États-Unis à participer à la version bêta. L’excitation du lancement a été quelque peu atténuée pour les conducteurs de la région de Toronto qui ont constaté que le service de conduite autonome n’est pas disponible dans la majeure partie du centre-ville. Le PDG de Tesla, Elon Musk, a évoqué cette limitation sur Twitter, en déclarant que « les tramways de Toronto ne sont pas encore bien gérés par la FSD » et que les zones où ils sont répandus sont donc délimitées. Selon Drive Tesla Canada, la géofence limitant la fonctionnalité du logiciel se termine quelque part au nord de Bloor Street et Danforth Avenue.

« Les tramways de Toronto ne sont pas encore bien gérés par la FSD », a écrit Elon Musk, PDG de Tesla, en réponse à une question sur la raison pour laquelle le centre-ville de Toronto était exclu de la version bêta. « Au fait, [le directeur de l’IA de Tesla] est en congé sabbatique de quatre mois », a-t-il ajouté.

Articles Connexes

Leave a Reply

Your email address will not be published.